Le double discours du Président Rottner sur le dossier « Fessenheim » ?!

Classé dans : Communiqués | 0

Communiqué du groupe Rassemblement National Alsace Champagne-Ardenne Lorraine.

Réunis ce vendredi 13 juillet 2018 en commission permanente à Strasbourg, les conseillers régionaux devaient se prononcer sur un rapport à 200.000€ portant sur la réalisation d’une étude sur les effets induits de la fermeture de la Centrale Nucléaire de Fessenheim.

La mise à l’ordre du jour de ce rapport vient contredire les propos de Jean Rottner qui avait annoncé en séance plénière le 20/12/2017 que « si démantèlement il y a, c’est un choix politique, un choix d’Etat. C’est à l’Etat d’assumer. Ce n’est pas aux collectivités de proximité de prendre le relais ».

Outre cette contradiction, Jean Rottner signait dès le 7 juillet 2018 le Pacte Offensive Croissance Emploi Fessenheim (POCE) dont l’objectif affiché est en partie conditionné au vote du rapport présenté ce jour en Commission Permanente.

Jean Rottner aurait donc anticipé un vote positif de ce rapport pour lequel les élus devaient se prononcer le 13 juillet 2018 alors même que celui-ci a reçu un avis défavorable en commission technique par 12 élus sur 21.

Cette situation est scandaleuse car elle démontre la volonté de la Majorité Régionale de passer en force, outrepassant le débat démocratique et transformant de fait notre institution en « chambre d’enregistrement » !

De plus, cette étude coûteuse, à laquelle vient s’ajouter un « séminaire prospectif » à 17.100€, ne fait que convertir le Conseil Régional en service après-vente de l’Etat dans ses choix impactant nos territoires. Penser que notre institution pourra à elle seule compenser la perte de 2000 emplois et les millions d’euros de perte de recette fiscale serait une utopie !

 

Intervention de Françoise Grolet : https://youtu.be/yIY-Lb7a5fw