La fermeture de la centrale nucléaire de Fessenheim en sursis !

Classé dans : Communiqués | 0

Communiqué du groupe RN Alsace Champagne-Ardenne Lorraine.

Le Conseil d’État a annulé ce jeudi 25 octobre 2018 le décret d'avril 2017 sur la fermeture de la centrale nucléaire de Fessenheim en raison d’un vice juridique.

En effet, EDF n’avait aucunement formé de demande pour cette fermeture dont la décision reposait uniquement sur la publication d’un décret par le gouvernement socialiste et Ségolène Royal alors ministre de l'Environnement et de l'Energie.

Rappelons que ce décret avait été pris dans la précipitation pour honorer un accord électoral vieux de cinq ans entre les Verts et le Parti Socialiste à un moment où François Hollande était au plus bas dans les enquêtes d’opinion.

Cette décision, conditionnée à la mise en service de l’EPR de Flamanville, n’était donc pas lié à une éventuelle vétusté du site ou à un potentiel risque de sécurité.

Si cette centrale nucléaire devait fermer, cela aurait des conséquences considérables sur le bassin d’emploi et l’économie locale de ce secteur du Haut-Rhin : plus de 2000 emplois en dépendent !

Le groupe Rassemblement National Alsace Champagne-Ardenne Lorraine réaffirme sa volonté de voir la durée de vie de la centrale de Fessenheim allongée, par des travaux de modernisation garantissant la sécurité du site, afin de permettre à la France de garder son indépendance énergétique mais aussi pour garantir au bassin de vie de Fessenheim le maintien de son tissu économique.