Question orale relative à la stratégie immobilière du Conseil Régional

Classé dans : Questions orales, Vidéo | 0

Question orale d'Hombeline du Parc - Séance Plénière du 15 novembre 2018.

Monsieur le président,

Lors de la commission permanente du 13 juillet 2018, alors que nous vous interrogions sur ce qui justifiait l’acquisition d’un bien immobilier à Paris au lieu de profiter de la Maison de l’Alsace située sur les Champs Élysées, votre vice-présidente, Madame Valérie Debord, a évoqué l’explosion des frais.

Ainsi, Madame Debord affirmait que ces réunions de travail représentaient un coût tellement élevé -elle a évoqué le chiffre d’un million d’euros- que l’achat de ce bien immobilier serait vite amorti.

Nous avons donc sollicité les factures correspondant à ces dépenses. Elles révèlent un budget de locations de salles à Paris, sur six mois depuis le début de l’année de 8 160€ !!! A ce rythme-là, la rentabilité avancée par Madame Debord sera effective dans 185 ans…

Donc, tout en essayant d’adopter la même vision à long terme que vous, nous en déduisons que la motivation de cette acquisition ne réside pas dans une volonté d’économie ! Quelle est-elle alors ?

Après avoir constaté l’explosion des frais de déplacement, de communication, et d’affichage, cette nouvelle dépense somptuaire jette le doute sur la gestion des deniers publics – qui reste l’argent de nos concitoyens - par votre hyper exécutif.

En effet, nous avons le Palais que vous allez construire à Strasbourg (budget 20 Millions d’euros), l’annexe régionale dans un quartier huppé de Paris (budget 3 millions d’euros hors travaux d’aménagement et frais de fonctionnement), la chancellerie à Bruxelles (1,6 millions à l’achat + 350.000 EUR annuels de frais de fonctionnement). On sentirait presque poindre des velléités d’impérialisme régional !

Ainsi je vous demande quelle est la véritable justification de l’achat de l’appartement parisien ?

Et d’une manière plus générale, quelle est votre stratégie politique en matière immobilière, que ce soit en termes d’acquisitions, de transformations, d’utilisation ou de rénovations des biens appartenant à la Région ?

 

Communiqué suite à la réponse de Jean Rottner : http://rn-grandest.fr/2018/11/15/sous-la-pression-du-rassemblement-national-le-president-rottner-renonce-a-son-palais-regional/