Motion pour la mise en place par la Région d’une politique de prévention du suicide pour les adolescents et jeunes adultes

Classé dans : Motions | 0

Motion déposée par Cindy Demange et présentée par Julia Abraham.

Le suicide constitue une problématique importante notamment chez les adolescents et jeunes adultes. Il représente la 1ère cause de décès chez les 20-29 ans, et la 2ème cause de mortalité chez les 10-25 ans. C’est pour cette raison que l’ARS souhaite en faire un défi majeur de notre système de santé, il est même l’objectif n°1 du plan stratégique qui est de diminuer la mortalité évitable dans la région et agir sur les comportements à Risques. L’objectif est clair : diminuer le taux de suicide chez les adolescents et jeunes adultes. Alors pourquoi aucune politique de prévention n’est-elle mise en place par la Région ?

D’autant que nous ne sommes pas exemplaires par rapport à la moyenne nationale. Depuis les années 2000, la mortalité liée aux suicides n’a diminué que de 8 % dans la région, contre 16 % à l’échelle nationale. Cela prouve qu’il y a une disparité sur le territoire, il faut donc mettre en commun les actions actuelles les plus efficaces afin d’organiser une prévention du suicide homogène sur l’ensemble le territoire.

L'adolescence est une période intense de changements social, familial, physique et affectif. Le jeune quitte le monde de l'enfance, où il a ses repères, pour en intégrer un autre aux codes différents : le monde des adultes. Ces changements sont normaux mais ils seront vécus avec plus ou moins d'anxiété et d'angoisse selon leur personnalité. Certains d’entre eux vont vivre ces années sans grand problème, tandis que pour les plus fragiles, ce sera plus difficile.

C’est pourquoi les actions de prévention et d’éducation à la santé sur ces thèmes sont majeures et doivent être développées dans notre région. Les jeunes doivent être soutenus dans les moments les plus difficiles, ils sont la relève de demain, donnons-leur les moyens de pleine réussite dans cette période délicate.

Vous avez voté pour le projet de l’ARS lors de la séance du 29 mars 2018. Or depuis, force est de constater que votre politique n’a pas pris la pleine mesure de cet enjeu.

La région met en place comme le préconise l’ARS :

- Un comité de pilotage régional de prévention du suicide pour les adolescents et jeunes adultes

- Un soutien constant aux associations et acteurs agissant dans la prévention du suicide.

Motion