Coronavirus : les circuits courts plébiscités !

Classé dans : Communiqués | 0

Communiqué de Virginie Joron, Présidente du groupe Rassemblement National Alsace Champagne-Ardenne Lorraine.

La crise sanitaire que nous traversons et ses conséquences économiques ont entraîné un changement dans les comportements des consommateurs et une nouvelle forme d’organisation locale.

Certains producteurs locaux et artisans ont vu leur activité progresser notamment à destination des consommateurs en vente directe et circuits courts. Les clients étant limités dans leurs déplacements par les mesures de confinement imposées par le gouvernement, ils sont donc désormais plus nombreux à contribuer à l’économie locale de leur secteur géographique tout en profitant de produits sains. Le « drive fermier » de Saint-Dié-des-Vosges a par exemple doublé sa fréquentation.

L’avantage de la proximité en cas de crise est aussi d’éviter une concentration trop importante de consommateurs au sein de lieux confinés tout en permettant aux producteurs locaux de continuer à vivre de leur métier. De plus, moins il y a d’intermédiaires, moins de travailleurs sont exposés dans la chaîne à une contamination par le virus.

Des filières durement malmenées dans la mondialisation, comme la filière textile vosgienne, viennent aussi à la rescousse des besoins urgents de notre société et travaillent par exemple à la fabrication de masques de protection à destination du personnel médical dans un contexte de pénurie.

Cette situation complexe et les exemples cités précédemment démontrent l’utilité des entreprises travaillant en circuits courts, celles-ci méritent d’être soutenues et valorisées.

Le groupe Rassemblement National salue les initiatives de nombreuses entreprises de notre région et continuera à défendre au sein de l’assemblée régionale les circuits courts et la proximité. L’épisode auquel nous sommes confrontés démontre une nouvelle fois le besoin d’un changement profond de notre modèle économique. Basé sur une mondialisation exacerbée, ce modèle montre aujourd’hui ses limites et les carences de la France dans son indépendance dans de nombreux domaines.