La fausse droite au pouvoir dans le Grand Est refuse de débattre sur l’immigration !

Classé dans : Communiqués | 0

Communiqué du groupe Rassemblement National Alsace Champagne-Ardenne Lorraine.

La dernière séance plénière de l’année 2018 du Conseil Régional du Grand Est s’est conclue par un curieux tour de passe-passe.

C’est la première fois que notre groupe rencontre une telle obstruction : alors que nos élus avaient déposé un vœu d’urgence visant non seulement à débattre du Pacte de Marrakech signé par le gouvernement en début de semaine, mais aussi à rappeler l’importance de son inscription dans les débats du Parlement, nous avons assisté à une violente contorsion de la majorité LR-UDI-MODEM au pouvoir dans le Grand Est.

Après avoir accepté de porter ce sujet à l’ordre du jour, le cabinet du Président Jean ROTTNER, sans doute dans un moment d’affolement, a finalement organisé le blocage de notre proposition de débat démocratique en refusant de le mettre au vote à la dernière minute sous prétexte qu’il était « hors-compétence ».

Depuis quand est-il interdit de débattre de phénomènes nationaux et globaux comme le réchauffement climatique, l’égalité entre les hommes et les femmes ou les grandes migrations ? Les compétences limitent les dépenses et les engagements financiers d’une collectivité territoriale, non ses engagements moraux ! Pour preuve, le même jour et à la même heure, le Conseil Régional de Provence-Alpes-Côte d’Azur et le Conseil Régional des Hauts-de-France tenaient précisément des débat contradictoires sur le Pacte de Marrakech.

Nous savions que l’hyper-exécutif du Grand Est était aveugle face aux nombreuses menaces que représente l’immigration de masse dans notre pays et sur nos territoires. Nous avions déjà tiré la sonnette d’alarme lorsque le « gouvernement » de l’Alsace, de la Champagne-Ardenne et de la Lorraine avait signé le protocole de prévention de la radicalisation, un engagement de la Région pour organiser le retour des familles des djihadistes.

La fausse droite au pouvoir dans nos trois régions utilise n’importe quel prétexte, même le plus fallacieux, pour étouffer dans notre hémicycle la tenue d’un débat régulier et raisonnable sur l’immigration massive et ses conséquences.

L’hyper-exécutif de Jean ROTTNER ne souhaite pas qu’on parle des conséquences de l’immigration de masse sur nos territoires parce qu’il a peur de remettre en cause sa politique et parce qu’il redoute par-dessus tout de montrer que sa majorité est profondément divisée sur cette grave question. Mais ses dérobades sont de plus en plus grossières et plus l’hyper-exécutif du Grand Est escamotera des débats nécessaires et démocratiques, plus il se décrédibilisera dans une attitude de repli et d’entêtement stupide car irresponsable.

 

Vœu du groupe RN