« Monsieur Luczka, on pourrait peut-être le noyer » P. Mangin

Classé dans : Communiqués, Vidéo | 0

Communiqué du groupe Rassemblement National Alsace Champagne-Ardenne Lorraine.

Lors de la commission permanente du Conseil régional, réunie à Strasbourg ce vendredi 8
février 2019, Monsieur Pascal Mangin, président de la commission Culture a menacé de mort
Guillaume LUCZKA très clairement.

Voici les propos prononcés au micro dans l’hémicycle à 13h04 :

« Je conseille à Monsieur Luczka de ne peut-être pas monter sur la péniche parce que peut-être
on pourrait le noyer … c’est un conseil, c’est un conseil, un conseil d’ami si je puis me
permettre ! »

Seule réponse du président de séance, Monsieur Jean Rottner :

« ce n’est pas très élégant » !

Le tout accompagné des rires de nombreux élus de la majorité LR.

Quelle aurait été la réaction dans l’hémicycle si nous avions tenu de tels propos ?

Il s’agit d’un dérapage supplémentaire de Pascal Mangin. Régulièrement en réunion de
commission à huis clos, il parle avec violence à certains fonctionnaires de la Région.

Cette fois, ça va trop loin, une plainte sera donc déposée très prochainement.

Vidéo complète : https://youtu.be/1FLAsYBtK50

La Majorité Régionale s’offre 2 escapades au Maroc en moins de 6 mois !

Classé dans : Communiqués | 0

Communiqué du groupe Rassemblement National Alsace Champagne-Ardenne Lorraine.

En novembre 2018, Jean Rottner accompagné de Pascale Gaillot, Lilla Merabet, Claudine Ganter, Isabelle Héliot-Couronne, Pascal Mangin et Véronique Guillotin effectuaient un premier voyage dit de « repérage » dans l’Oriental.

5 mois après cette escapade, la Majorité Régionale a décidé de retourner au Maroc, cette fois-ci pour un « séjour de travail » qui se déroulera en mars 2019 et dont la nouvelle délégation officielle sera composée de Jean Rottner, Jean-Luc Bohl, Lilla Merabet, Claudine Ganter, Catherine Zuber, Pascal Mangin et Jackie Helfgott.

Le groupe Rassemblement National dénonce ces errances extraterritoriales qui n’entrent pas dans le champ de compétences obligatoires de notre collectivité.

Nous préconisons au Président de l’exécutif de renforcer en priorité les relations transfrontalières, utiles pour nos concitoyens, et de stopper immédiatement ses séjours à l’étranger qui ne font qu’alimenter la montée en puissance d’une diplomatie autoproclamée coûteuse et illégitime.

À quand l’acquisition d’un « Riad Grand Est » à Oujda ?