Sous la pression du Rassemblement National, le président Rottner renonce à son palais régional

Classé dans : Communiqués | 0

Communiqué de presse du groupe RN Alsace Champagne-Ardenne Lorraine.

En séance plénière, réunie à Metz ce jeudi 15 novembre, notre conseillère régionale Hombeline du Parc a questionné l’exécutif régional sur sa stratégie en matière de patrimoine immobilier régional.

En effet, ces derniers mois, les annonces en la matière se sont multipliées :

- un immeuble de représentation à Bruxelles avec 650 000€ de coût annuel de fonctionnement;

- une acquisition injustifiée d’une « ambassade » du Grand Est à Paris pour 2,975 millions d’euros et des coûts de rénovation et de fonctionnement non évalués à ce jour;

- une extension du conseil régional du Grand Est à Strasbourg pour 20 millions d’euros.

Notre groupe n’a pas manqué de rappeler sa ferme opposition à toutes ces dépenses qui en plus d’être inutiles à l’action régionale peuvent être qualifiées sans détour de somptueuses.

Dans ce contexte, nous nous réjouissons de l’annonce de Monsieur Rottner ce jour de l’abandon de l’extension du conseil régional de Strasbourg « car une nouvelle organisation a été mise en place et que d’autres solutions ont été trouvées ».

Ne doutons pas un instant que cette décision a été prise par prudence électorale, dans un temps où les contribuables ne pourraient pas pardonner les goûts dispendieux de la majorité régionale.

Pour avoir mis au jour ce projet de palais régional et pour l’avoir dénoncé a de nombreuses reprises, nous pouvons affirmer ce soir que sous la pression du Rassemblement National, le président Rottner a revu ses ambitions à la baisse. Nous nous félicitons d’avoir fait économiser 20 millions d’euros à notre région.

Intervention d'Hombeline du Parc : https://youtu.be/yfCBVPlmExI