Budget 2019 de la région Grand Est : Une communication accrue pour masquer les tensions d’un exécutif éreinté !

Classé dans : Communiqués | 0

Communiqué du groupe Rassemblement National - Alsace Champagne-Ardenne Lorraine.

Le Budget Primitif de la Région Grand Est se distingue cette année par des augmentations de taxes, des manipulations comptables ainsi que des moyens de communication renforcés, peut-être pour mieux masquer les carences d’un exécutif houspillé.

Derrière des annonces attrayantes visant à mettre en valeur la gestion Rottner se cache en réalité un maquignonnage bien huilé.

L’augmentation importante des dépenses d’investissement a été rendu possible par une manipulation comptable et par de l’endettement.

En effet, cette hausse est financée par l’emprunt qui passe de 342 M€ à 391 M€ pour produire un accroissement net de la dette de 40 M€ contre 0 € l’an passé mais aussi grâce aux fonds européens FEADER désormais intégrés au budget primitif en début d’année et non plus en cours d’année dans le budget supplémentaire comme c’était le cas auparavant.

De plus, pour réaliser ses rêves de grandeur et malgré une crise sociale sans précédent, le Président Rottner n’a pas hésité à voter la taxe sur les carburants à son plafond et a même augmenté la taxe sur les cartes grises.

Et pour cacher cette réalité aux habitants du « Grand Est », le chef de l’exécutif, qui dit faire « le choix de l’avenir à l’heure où certains se tournent vers le passé », assure sa communication en partie grâce à une forme de collusion entre politiques et médias, notamment via un partenariat avec les médias locaux, qui représente cette année 1,2 M€.

A l’heure où son groupe politique se disloque, celui qui avait affirmé que « l’Alsace, c’est tout petit dans le Monde », cherche certainement à redorer son image, aujourd’hui à mi-mandat, entachée par une gestion ancrée dans les méthodes du passé et couplée à une folie des grandeurs presque insolente.

Télécharger en PDF.