Qu’en est-il des accusations de Messieurs Rottner et Leroy ?

Classé dans : Communiqués | 0

Communiqué du Rassemblement National.

Depuis le mois de juin 2019, Jean Rottner, président de la Région Grand Est, se répand en accusations contre le Rassemblement National selon lesquelles le groupe du Rassemblement National à la Région Grand Est emploierait des collaborateurs qui travailleraient fictivement. L'avocat du Rassemblement National a demandé au procureur de la république de Strasbourg s'il avait reçu une dénonciation de la part de Monsieur Rottner.

Le procureur de Strasbourg a répondu le 19 juillet 2019 en ces termes : « me référant à votre courrier visé en objet, évoquant une possible dénonciation à mon parquet de faits imputés aux élus et assistants du groupe Rassemblement national au Conseil régional de la région Grand Est, j'ai l'honneur de vous informer qu'aucune dénonciation de telle nature n'a été reçue à mon parquet ce jour ».

Le 14 septembre 2019, le journal l’Est Républicain a publié un article laissant croire que ces collaborateurs du groupe Rassemblement National pouvaient occuper des emplois fictifs. Le Rassemblement National a demandé à ce journal de publier le droit de réponse suivant le 21 septembre 2019 :

Dans ces conditions, il apparaît certain aujourd'hui qu'aucun collaborateur du groupe Rassemblement National ne peut être inquiété. Aucun n'a jamais rempli le moindre emploi fictif. Soit, M. Rottner n’a pas effectué la dénonciation pourtant annoncée et, alors ses propos publics sont diffamatoires, soit il a dénoncé et il s’agira de dénonciations calomnieuses. Ajoutons qu’une plainte en diffamation a d’ores et déjà été déposée contre M. Leroy, le maire d’Epernay qui, lui, s’est encore moins gêné que M. Rottner…