Monsieur Rottner, critiquer l’immigration est un droit, pas un délit !

Classé dans : Communiqués | 0

Communiqué de Virginie Joron, Député européen | conseillère régionale, présidente du groupe RN.

Pour avoir exprimé, il y a deux ans, dans l’hémicycle de la Région Grand Est, des critiques au sujet de la politique d’immigration en France, notre collègue Guillaume Luczka avait fait l’objet de plaintes. Poussées par le président Jean Rottner, la LICRA et SOS-Racisme s’étaient constituées parties civiles contre Monsieur Luczka. Nous avions alors compris qu’il n’était pas permis de critiquer l’immigration de masse sans être menacé de sanctions pénales et que la liberté d’expression était placée sous l’étroite surveillance des associations antiracistes.

Mais notre collègue a tenu bon et notre groupe d’élus a su résister aux propos souvent calomnieux des responsables de la majorité lorsque la politique migratoire était évoquée en séance publique. Nous avons été patients. Mais aujourd’hui nous exigeons des excuses publiques : Guillaume Luczka a été relaxé mercredi par le tribunal correctionnel de Strasbourg.

Cette relaxe est importante, à deux titres. Elle démontre que la critique de l’immigration de masse n’est pas interdite en France.

D’autre part, elle met en lumière la tactique honteuse qui a été celle mise en place par la majorité régionale LR MoDem UDI pour réduire au silence le Rassemblement National. Cette tactique a échoué. Critiquer l’immigration n’est pas un délit, mais un droit. Et nous allons continuer à l’utiliser pleinement.


Article dans les DNA du 03/09/2020 :