La Majorité Régionale refuse un amendement en faveur de la simplification de la prise en charge des loyers des commerces de proximité !

Classé dans : Communiqués | 0

Communiqué du groupe RN Alsace Champagne-Ardenne Lorraine.

Lors de la Commission Permanente du 27 novembre 2020 était mis au vote un nouveau dispositif intitulé « Résistance Loyers » en complément aux mesures d’urgence prise par le Conseil Régional.

Cette nouvelle mesure intervient dans le cadre de la crise économique que traversent actuellement les commerces de proximité, considérés par le gouvernement comme « non essentiels », alors que certains d’entre eux ne peuvent plus faire face à leurs charges habituelles et pourraient disparaitre en l’absence d’aides concrètes des collectivités locales.

Le dispositif « Mesure Résistance Loyers Grand Est » du Conseil Régional annoncé prématurément par Jean Rottner lors de la dernière séance plénière et voté aujourd’hui en Commission Permanente ne constitue pas une aide à part entière mais un complément d’aide sous condition.

En effet, malgré une communication qui laisserait à penser que la Région est entièrement mobilisée dans le soutien de la trésorerie des TPE et PME, cette dernière impose la condition que l’entreprise ait, au préalable, effectué une demande de soutien au titre du fonds national de solidarité. Cela crée de fait une restriction supplémentaire.

Afin que le plus grand nombre puisse en profiter, sans devoir renoncer à effectuer leur demande en raison de démarches administratives trop contraignantes et conséquentes, notre groupe a proposé, dans un amendement présenté et défendu par Virginie Joron, de lever cette restriction.

Nous regrettons les postures politiciennes de la Majorité qui, au même titre que le groupe socialiste et le groupe CNIP, n’ont pas voté en faveur de cet amendement dont le seul objectif était de simplifier les démarches administratives de nos commerçants déjà durement éprouvés par la crise économique en cours…

À l’issue de notre proposition et malgré le rejet de notre amendement, notre groupe a voté en faveur du dispositif « Résistance Loyers ».