Amendement pour la mise en place d’une assistance psychologique à destination des étudiants

Classé dans : Amendements | 0

Amendement présenté par Marion Wilhelm pour le groupe RN Alsace Champagne-Ardenne Lorraine.

Exposé des motifs :

La fermeture partielle ou totale des universités qui s’est opérée ces derniers mois en raison des mesures prises par le gouvernement dans le cadre de la crise sanitaire du Covid-19 a eu un impact important sur les conditions de vie des étudiants et la non-réouverture des établissements d’enseignement avant la rentrée de septembre a créé une situation affectant de manière globale leur parcours. Ainsi, après une rentrée masquée, des cours à moitié en présentiel, des fêtes étudiantes annulées, nombre d’étudiants, éprouvés psychologiquement, souffrent dans leur chambre en silence face à leurs ordinateurs. Selon les résultats de l’enquête sur les conditions de vie des étudiants pendant la crise sanitaire réalisée par l’Observatoire Nationale de la Vie Etudiante entre juin et juillet 2020 :
• 50% des étudiants interrogés ont déclaré avoir souffert de solitude ou d’isolement pendant le confinement
• 31% des étudiants interrogés ont présenté les signes d’une détresse psychologique pendant le confinement
Les cours en distanciel poussent un grand nombre d'étudiants à vouloir décrocher de leurs études et quelques-uns ont même été jusqu’à mettre fin à leurs jours. Il est donc primordial d’offrir un accompagnement psychologique à ces étudiants qui sont aujourd’hui les victimes collatérales des décisions parfois incongrues d’un gouvernement qui les a abandonnés.

 

Amendement :

Dans la section « 1. Préparer les jeunes à l’autonomie et à la citoyenneté »
Dans la sous-section « 1.1 Aider les jeunes à élargir leur horizon et favoriser les mobilités »
Dans la rubrique : « c) Faciliter les conditions de vie des étudiants dans leur parcours de formation » :
Page 3/9 du rapport : Après « Cet accompagnement sera poursuivi tant en termes financier que pédagogique et suppose un renforcement des contacts avec les autres financeurs (villes, CROUS, Universités, Ecoles, ...) pour construire collectivement une stratégie d’accompagnement et de soutien à nos étudiants.»
Ajouter :
Suite à la crise sanitaire et à son impact sur la santé psychologique des étudiants, un dispositif d’accompagnement spécifique sera rapidement proposé par le Conseil Régional et défini en lien avec les différents acteurs au contact de ce public et notamment le CROUS, les Universités et les grandes écoles.